top of page

Réussir votre démarche QVT en 5 étapes clés




La notion de qualité de vie au travail (QVT) est récente.

Venue des États-Unis, elle se développe dans les pays du nord de l'Europe avant de faire son apparition en France au tout début des années 2000. Formalisée par l'ANI (accord national interprofessionnel du 19 juin 2013) qui stipule que Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte elle souffle un vent nouveau dans écosystème RH.


En remplaçant progressivement les démarches de simple prévention des risques psycho-sociaux (RPS), elle englobe des aspects plus larges de la vie au travail. Ambiance, culture entreprise, reconnaissance et valorisation du travail effectué, égalité professionnelle, degré autonomie… La liste est longue des leviers qui permettent influer sur le bien-être des salariés. En 2015, la loi Rebsamen complète ANI en ajoutant un cadre juridique à la QVT. À noter que la notion QVT vient être remplacée par celle de QVCT (qualité de vie et des conditions de travail).


Encore peu utilisé, ce nouvel acronyme permet pourtant de clarifier la démarche en mettant réellement accent sur les conditions et le contenu du travail.


Trop entreprises ont eu tendance à mener des politiques QVT périphériques et déconnectées des grands enjeux du travail et des attentes réelles des salariés. Un recentrage était donc nécessaire pour un grand nombre entre elles.


Vous souhaitez démarrer une démarche QVT/QVCT et vous vous posez des

questions. Comment améliorer les conditions de travail au sein de votre

organisation ? Comment mettre en place des actions concrètes et pertinentes en

faveur du bien-être au travail ? Comment faire participer vos collaborateurs ?

Comment leur donner confiance et créer adhésion ? Comment pérenniser votre démarche QVT et éviter les déceptions ?



Voici les 5 étapes clés pour réussir votre démarche QVT


Au sommaire


  • Étape 1 : comprendre les enjeux d'une démarche QVT

  • Étape 2 : établir un diagnostic QVT au sein de votre entreprise

  • Étape 3 : identifier les problématiques QVT prioritaires 

  • Étape 4 : mettre en place les mesures QVT

  • Étape 5 : suivre et pérenniser votre démarche QVT


Étape 1 : comprendre les enjeux d'une démarche QVT


La prise en compte de la qualité de vie au travail a beaucoup évolué ces dernières

années. La crise sanitaire, les modes de fonctionnement hybrides entre télétravail et

présence au bureau, arrivée des jeunes générations aux attentes nouvelles et

décomplexées… Ces éléments ont favorisé les changements de paradigme et

bousculé les certitudes. Il ne s'agit plus seulement de recruter un Chief Happiness

Officer pour instaurer une culture de travail positive, ni de proposer aux

collaborateurs des services de conciergerie, des cours de Pilates ou un baby-foot

pour les rendre heureux. L'articulation entre vie professionnelle et vie privée, le

contenu du travail et surtout la recherche de sens sont des questions centrales pour

les employés.

Préserver le capital humain de votre entreprise est un enjeu stratégique. Les

salariés qui se sentent bien au travail sont des salariés engagés et

performants. Une bonne démarche QVCT concilie donc à la fois les conditions de

travail des collaborateurs et la performance de l'entreprise.


Mais pas seulement, s'engager dans une démarche d'amélioration de la qualité de

vie et des conditions de travail permet :

- d'anticiper les mutations économiques et structurelles ;

- de fidéliser les salariés et d'éviter le turn-over ;

- de prévenir les RPS (stress, surcharge de travail, souffrance au travail, hyper

connexion…), de réduire l'absentéisme et les arrêts maladie ;

- de valoriser votre marque employeur et de développer l'attractivité de votre

entreprise ;

- de soutenir votre image de marque auprès de vos clients.


Réfléchir en amont aux objectifs des actions à mettre en place pour améliorer la

santé et le bien-être de vos salariés vous aide à cadrer votre démarche QVT. En

comprendre les enjeux vous offre l'opportunité d'en faire un challenge collectif

gagnant-gagnant.



Étape 2 : établir un diagnostic QVT au sein de votre

entreprise


Sur la question du bien-être au travail, toutes les entreprises n'ont pas le même

angle d'attaque. Il n'existe pas de démarche QVT universelle duplicable d'une

organisation à une autre. Chacune ayant ses particularités, ses problématiques, ses

objectifs et sa stratégie.

D'une même manière, l'hétérogénéité des expériences et des attentes de vos

collaborateurs implique que vous imaginiez une politique QVT différenciée et

adaptée à leurs besoins.


Dresser la cartographie de votre entreprise


La réalisation d'une carte d'dentité de l'entreprise permet de poser les bases d'une

démarche QVT globale et durable, en adéquation avec votre modèle

organisationnel, votre type de management, vos métiers ou encore la typologie de

vos salariés (structure d'âge, répartition hommes/femmes, qualification,

ancienneté…). 

D'autres indicateurs servent de socle à un état des lieux objectif au sein de votre

organisation :

- les indicateurs de santé : taux de maladies professionnelles, nombre

d'accidents du travail… ;

- les indicateurs de fonctionnement : absentéisme, retards, productivité… ;

- les indicateurs de conditions de travail : horaires, pénibilité, autonomie…

Mais aussi : 

- les retours et avis de vos clients ;

- l'image de votre marque employeur et votre attractivité.


Quels que soient les résultats de ces indicateurs, ne faites l'impasse sur aucun d'eux.

Ne négligez pas non plus d'éventuelles difficultés (réorganisation, tensions sociales,

PSE…) au risque de voir votre démarche QVT se construire sur des bases bancales

peu propices à sa mise en place et à son succès.


Faire le point sur les existants en matière de QVT


Aucune entreprise ne part de zéro sur les sujets du bien-être au travail. De par

les nombreuses obligations réglementaires en matière de santé et de prévention,

vous avez sans doute déjà engagé différentes démarches QVT/QVCT. Il est

important de dresser une liste exhaustive des actions menées dans l'ensemble de vos services. Sans oublier de faire un bilan de leur impact et de leurs résultats

qualitatifs et/ou quantitatifs. Si certaines sont à parfaire ou à réactiver, elles serviront

de base forte et de point de départ à la suite de votre politique. 

interroger les collaborateurs sur leurs attentes en matière de bien-être au travail

Qui mieux que vos collaborateurs pour vous aider à faire un diagnostic précis des

conditions de travail dans votre entreprise ?


- Quelles sont leurs attentes ?

- Quelles sont, d'après eux, les forces et faiblesses de votre organisation en

matière de bien-être au travail ?

- Quels sont les points qu'ils considèrent comme perfectibles ?

- Qu'est-ce qui leur manque au quotidien pour se sentir heureux de venir

travailler ?


De nombreuses méthodologies d'écoute existent pour recueillir la parole des

salariés. Selon la taille de votre entreprise et le nombre de personnes à interroger,

vous privilégierez soit :

- les entretiens individuels ;

- les ateliers en petits groupes (par équipe par exemple ou au contraire en

mixant les services pour enrichir le dialogue) ;

- les outils numériques d'enquête ou d'auto-diagnostic (ils vous permettent de

laisser le choix de l'nonymat aux participants, ce qui peut les inciter à

s'exprimer plus librement) ;

- les espaces de discussion ouverte (virtuel ou physique de type boîte à idées).


L'essentiel est d'avoir l'avis de chacun, quelle que soit sa place dans l'organisation.

L'objectif de ces écoutes n'est pas de faire plaisir aux salariés, mais bien de récolter

assez d'éléments pour identifier les leviers d'action et les initiatives à mettre en

place en faveur de la QVT.



Étape 3 : identifier les problématiques QVT prioritaires


Une fois le diagnostic effectué, il s'agit de définir les actions prioritaires à mettre en place, ainsi qu'un calendrier de déploiement et de suivi. 

Celles-ci peuvent concerner une ou plusieurs dimensions de la QVT* : 

  • le contenu du travail ;

  • les relations au travail et le climat social ;

  • les compétences et le parcours professionnel ;

  • l'égalité professionnelle ;

  • la santé au travail ;

  • le management participatif, l'engagement.

(*Source Anact : Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail)


Miser sur des mesures QVT réalistes et réalisables


Votre plan d'action QVT/QVCT doit correspondre au style de votre entreprise et de

votre management. Attention aux effets de mode et aux fausses bonnes idées. Elles

pourraient être contre-productives et créer de la méfiance chez vos salariés. Après

l'écoute des attentes de vos équipes, vos valeurs seront votre deuxième boussole

pour identifier vos priorités QVT . 

Cette étape doit également prendre en compte le coût et la faisabilité des mesures

envisagées. Là encore, soyez réalistes et adaptez votre plan d'action à votre

organisation, au quotidien de vos salariés et au budget que vous souhaitez y allouer.


Co-construire la démarche QVT avec les collaborateurs


Il est important d'impliquer vos équipes. Une démarche co-construite en mode

projet sera toujours plus efficace et mieux relayée qu'un plan d'action descendant et imposé.

Composez un comité de pilotage QVT paritaire avec des représentants de chaque

service et de chaque entité (direction, salariés, représentants du personnel…).

Celui-ci aura pour rôle de définir : 

- les objectifs ;

- la méthodologie ;

- les délais de mise en œuvre ;

- le rôle de chacun ;

- des indicateurs de suivi pertinents et mesurables.



Étape 4 : mettre en place les mesures QVT


Cette étape peut passer par une phase de "test and learn" qui vous permettra, le

cas échéant, d'ajuster les mesures ou de revoir vos priorités.    


Communiquer sur votre démarche QVT 


Si vous souhaitez installer une vraie culture de la QVT dans votre organisation, il est

important de communiquer autour des nouvelles mesures. Pour tous les salariés

qui ont été interrogés en amont de la démarche, mais qui ne font pas partie du

comité de pilotage, il est essentiel de : 

  • se voir expliquer ou réexpliquer les bases du projet et la situation de départ ;

  • en comprendre le sens pour y adhérer ;

  • sentir l'engagement du comité de pilotage et de la direction ;

  • partager les chiffres des objectifs et le suivi régulier des indicateurs.


Former les managers pour qu'ils servent de relais


Certains aspects de la QVT/QVCT relèvent de thématiques complexes (santé,

prévention des RPS, égalité des chances…) et nécessitent d'être accompagnés.

Prévoyez des sessions de formations pour vos managers. Ces derniers auront un

rôle déterminant dans la sensibilisation et la motivation des équipes.

N'hésitez pas à faire appel à des organismes de formation si vous n'avez pas les

compétences en interne et replacez les thématiques clés dans le contexte de la

démarche mise en place au sein de votre entreprise.



Étape 5 : suivre et pérenniser votre démarche QVT


Une fois les premières mesures en faveur de la QVT mises en place, ne pensez

pas que le travail est terminé et que vous pouvez laisser le dispositif vivre de lui-

même.

Que vous décidiez ou non d'entériner votre politique QVT/QVCT via une charte ou

par le biais d'un accord d'entreprise, vous devez, dans tous les cas, vous engager à

la pérenniser.

Continuez à communiquer et à la faire vivre le plus possible. Les informations et les

résultats de suivi doivent être annoncés régulièrement, de manière claire et

transparente. 

Tous les moyens sont bons pour animer la démarche QVT dans votre entreprise :

supports de communication, guides, vidéos de témoignages, organisation

d'évènements, sondages…

Vous pouvez inviter des collaborateurs à participer de manière ponctuelle aux

réunions du comité de pilotage pour qu'ils s'imprègnent du sujet et s'en fassent les

porte-parole. 

Et pourquoi pas ne pas créer une mission spécifique ou un poste de référent QVT

dans votre entreprise ? Il aura pour rôle de promouvoir votre politique QVT au

quotidien et d'accompagner sa mise en œuvre.


Une démarche QVT/QVCT est dynamique et évolutive. La soutenir en

permanence est essentiel pour légitimer votre action. Lui donner une dimension

collective et participative permet de créer l'adhésion et d'améliorer la qualité de

vie et des conditions de travail, et donc la performance de votre entreprise.




Komentarze


bottom of page